Aspirations et attentes à l’égard de l’école, de l’enseignement supérieur et de la formation professionnelle , Note pour une étude Futuribles sur la prospective de l’enseignement, 2011.

Les données d’opinion sur ce que pensent les Français du système éducatif dans son ensemble, et de l’école en particulier, sont abondantes. Plus rares sont les enquêtes posant directement des questions aux enfants, aux lycéens, aux étudiants. De surcroît, les études diffèrent significativement en termes de méthodes et d’ampleur. Souvent ponctuelles, elles sont réalisées pour accompagner une rentrée scolaire, un mouvement étudiant ou un projet de réforme.

Il est, pour autant, possible de proposer une synthèse des enseignements à tirer d’une lecture systématique de ces travaux qui permettent de recueillir niveaux de satisfaction, opinions, aspirations et attentes à l’égard du système éducatif dans ses diverses composantes.

Pour dégager des tendances de fond et de la cohérence, on propose dans cette note les résultats d’un travail effectué à partir de deux sources. La première, permettant de se concentrer sur le contexte français, est constituée d’une série de sondages réalisés au cours de la décennie 2000. La deuxième, permettant de bien resituer ce contexte dans l’ensemble de l’Union européenne, est constituée d’études Eurobaromètre directement consacrées à ces sujets, ou d’éléments d’études Eurobaromètre plus générales mais comportant des composantes intéressantes sur les questions éducatives.

L’ensemble ne manque ni de chiffres, ni de paradoxes. Il fournit tout de même quelques informations et leçons robustes, tant sur ce qui est attendu, globalement, du système éducatif, que sur ce à quoi aspirent directement les premiers concernés, lycéens et étudiants notamment, mais également adultes d’âge actif pour ce qui a trait à la formation professionnelle.

Télécharger (PDF, 5.5MB)

Les évolutions sociales, Note pour une étude Futuribles sur la prospective de l’enseignement, 2012.

Cette note porte sur les principales « évolutions sociales » pouvant avoir un impact significatif sur le système éducatif dans son ensemble (organisation générale, modes de vie des élèves et étudiants, disponibilité des parents, disparités territoriales, modalités d’enseignement, etc.). Plutôt que de lister arbitrairement et traiter « en chambre » ces évolutions, il a été décidé de les présenter, de les discuter, et d’en évaluer collectivement les conséquences potentielles lors d’une séance de travail avec le comité d’orientation de l’étude.

Il s’ensuit une liste de 13 tendances. Cette liste ne s’impose pas et n’épuise pas le sujet. Elle pourrait être révisée pour être précisée, resserrée ou complétée. Elle permet cependant un panorama de ce qui est apparu le plus important, potentiellement moteur de changements significatifs. Certaines de ces évolutions ne sont pas neuves. D’autres sont un peu plus originales. Certaines — comme par exemple la généralisation des TIC, ou la nomadisation des carrières — font l’objet d’autres notes détaillées. Il importait toutefois d’y faire ici référence.

Chacune des évolutions sociales traitées est abordée de la même manière :
• un graphique illustratif ;
• un commentaire de la tendance ;
• une analyse des conséquences et défis pour l’enseignement et la formation.

Ces 13 fiches, sous le même format, permettent, pour chaque thème, un repérage de quelques orientations ou questions prospectives. Ces tendances se complètent et, si chaque expression employée dans la rédaction des notes peut être longuement et utilement discutée, quelques enseignements principaux ressortent néanmoins nettement. Il en va ainsi pour un pays dont l’organisation du système d’enseignement et de formation repose sur des fondations issues des Trente Glorieuses (avec une adaptation nécessaire à l’ère postindustrielle) voire du monde rural (avec une organisation des rythmes et vacances scolaires à adapter à un monde devenu quasi intégralement urbain).

Télécharger (PDF, 3.41MB)