Annale des Epreuves de synthèse et de science politique – Master Urbanisme de Sciences Po

Voici quelques informations générales sur l’épreuve de synthèse à Sciences Po.

Le candidat devra rédiger une note de synthèse à partir d’un dossier composé de documents portant sur l’actualité politique, économique et sociale, d’origines diverses mais principalement publiés dans la presse d’information. Ce dossier présentera les différentes faces, éventuellement contradictoires, d’un problème ou d’un événement.

La note de synthèse requiert des qualités d’analyse, de réflexion et d’organisation de la pensée. Elle suppose en outre de la rapidité.

Il s’agit, dans un premier temps, de cerner et d’extraire l’information du document. Cette première phase d’analyse du dossier implique une grande rigueur et de la précision dans la collecte des données. Il importe de discerner l’essentiel de l’accessoire et de savoir hiérarchiser l’information ainsi recueillie.

La deuxième phase est le travail de synthèse proprement dit. Il s’agit de réunir dans un ensemble cohérent, homogène et structuré les éléments disparates qui ont émergé de l’analyse. Il s’agit, après avoir rassemblé le matériau nécessaire, de procéder à une reconstruction qui, sans rien ajouter aux éléments du dossier, permette de rendre compte du problème et de ses enjeux dans toutes ses dimensions et de façon organisée et hiérarchisée.

Il convient pour réussir cet exercice d’éviter un certain nombre de pièges :

* la note de synthèse n’est en aucune façon une juxtaposition de l’analyse séparée de chacun des documents. L’unité doit caractériser la note qui est une information sur un problème et non sur des textes ;

* l’information restituée doit être complète mais la note concise. Il faut donc être fidèle au dossier dans sa richesse sans rien en perdre mais sans rien y ajouter. Seul l’essentiel de ce dossier doit être restitué : cela suppose de choisir à bon escient, d’éliminer l’accessoire, de faire de plusieurs idées voisines une idée unique, de distinguer d’un texte à l’autre ce qui constitue un élément nouveau de ce qui n’est qu’une répétition déguisée, d’exprimer simplement et clairement ce qui est parfois dit de façon confuse ou trop longuement. Il importe de prendre de la distance par rapport au texte, ce qui exclut toute paraphrase mais aussi toute citation ;

* la concision ne doit pas signifier pauvreté et réduction du problème à ses seuls grands traits. La synthèse exige que tous les aspects soient évoqués dans leur importance inégale. En cela, elle n’est pas un résumé.

Pour les annales des épreuves de synthèse pour l’entrée en Master :http://admissions.sciences-po.fr/fr…

Documents joints

  • 2003 – Anniversaire de la DATAR (Word – 107.5 ko)
  • 2004 – Cinquantenaire de l’anniversaire de l’abbé Pierre (Word – 121.5 ko)
  • 2005 – Les incivilités (Word – 93.5 ko)
  • 2006 – Les émeutes urbaines de 2005 (Word – 67.5 ko)
  • 2007 – Le droit au logement opposable (Word – 76.5 ko)
  • 2007 – Les pôles de compétitivité (Word – 361 ko)
  • 2008 – La mise en oeuvre du droit au logement opposable (Word – 108.5 ko)
  • 2008 – L’urbanisation du monde (Word – 556.5 ko)
  • 2009 – Le grand Paris (Word – 233.5 ko)
  • 2009 – Le logement social (Word – 139.5 ko)
  • 2010 – Le 1 % logement (Word – 203 ko)
  • 2010 – L’attractivité (Word – 342 ko)

 Inscrivez-vous au flux RSS

Cet article a 3 Commentaires

Réagir

Vous devez être enregistréPour laisser un commentaire