Cours 2011-2012 : Etat providence et société urbaine – Présentation


Présentation

Cet ensemble d’interventions a l’ambition de présenter et d’analyser les systèmes de protection sociale à la triple lumière des faits et des données, de l’évolution et de l’évaluation des politiques publiques, de la philosophie politique et des sciences sociales.

Il s’agit de rapprocher des préoccupations concrètes et des problématiques générales relevant des sciences humaines. Thématiquement, le cours porte sur l’État providence en France et en Europe, avec des développements sur des perspectives plus globales encore, dans un contexte général d’urbanisation des sociétés et des modes de vie.

Le contexte et les enjeux de ce cours tiennent dans deux observations générales. Tout d’abord, la protection sociale ne représente qu’une très faible part du PIB dans la plupart des pays en développement, mais plus du quart de la richesse nationale dans l’Union européenne, et plus de 30 % en France. Ensuite, l’urbanisation concerne plus de la moitié de la population mondiale depuis la fin des années 2000, mais la dynamique est encore largement en cours dans les pays en développement, en ayant atteint des sommets et des paliers dans les pays développés.

Ce cours est une exploration et une analyse du double mouvement d’urbanisation et d’extension de la protection sociale.

L’ensemble des séances doit autoriser une appréciation globale des problèmes sociaux et urbains contemporains ainsi qu’une connaissance approfondie et critique des politiques publiques telles qu’elles se déploient, s’envisagent et s’évaluent.

Les étudiants doivent ressortir de ce cours avec (i) des connaissances précises sur les plans informatifs et scientifiques, (ii) des capacités renforcées de synthèse et de critique, (iii) des qualités améliorées d’argumentation pour les présentations écrites et orales.

Modalités

 Le cours est organisé en douze séances de deux heures. À chacune est associée, seulement pour les étudiants du Master Urbanisme, une conférence de méthode.
 Tous les cours sont précédés d’une documentation que les étudiants sont invités à s’approprier à partir du site Internet dédié.
 Une note de type Grand Oral est à rendre au milieu du semestre. La note tient en 10 000 signes, sur un sujet individuel qui sera attribué à chacun des étudiants. Un examen écrit terminal est organisé au terme des séances. Deux sujets seront proposés. Il faudra en traiter un.

Retrouver la liste des 12 séances ainsi que les documents de travail en cliquant ici.

 Inscrivez-vous au flux RSS

Cet article a 0 Commentaire

Réagir

Vous devez être enregistréPour laisser un commentaire