Atelier Sciences Po – “Richesse et pauvreté”

ATELIER
RICHESSE ET PAUVRETÉ  – QUELLES APPROCHES ?

DESCRIPTIF

L’ambition de cet atelier consiste à faire travailler les étudiants sur la mesure des inégalités. La triple visée est de leur faire découvrir les définitions et théories en la matière ; de leur faire analyser et discuter les différentes approches ; de leur faire produire une note et un exposé soutenant la mesure qui a leur préférence. Il s’agira de savoir repérer des sources, de distinguer des démarches et de produire une argumentation soutenant une position.

Le sujet général est celui des inégalités, aussi multiformes puissent-elles être. Il permettra d’aborder dans le détail quatre thèmes : la pauvreté, la richesse, les classes moyennes, la fracture numérique. Dans chaque cas, il faudra savoir raisonner de façon absolue ou relative, en conditions de vie ou en dimensions monétaires, sur différences échelles territoriales. Il faudra s’interroger sur la légitimité et la validité d’un indicateur unique, d’un indicateur agrégé, d’un tableau de bord.

L’exercice global s’intéressera, pour les enseignements et les échanges, à la France, à l’Union européenne et à la planète. Les productions de l’atelier se concentreront sur les inégalités dans l’Union en insistant à la fois sur la diversité des États-membres et sur les orientations communautaires.

Quatre séances de cours

Séance 1 : Introduction générale

Séance 2 : Comment mesurer la pauvreté ?

Séance 3 : Comment évaluer les richesses ?

Séance 4 : Comment délimiter les classes moyennes ?

Quatre séances d’exposés individuels et discussions

Séance 5 : Quelle est la mesure la plus pertinente de la pauvreté ?

Séance 6 : Quelle est la définition la plus pertinente des classes moyennes ?

Séance 7 : Quelle est la mesure la plus pertinente de la richesse ?

Séance 8 : Quelle est la mesure la plus pertinente de la fracture numérique ?

Quatre séances de rendu de travaux de groupe

Séance 9 : La bonne approche de la pauvreté dans l’Union européenne

Séance 10 : La bonne approche des classes moyennes dans l’Union européenne

Séance 11 : La bonne approche de la richesse dans l’Union européenne

Séance 12 : La bonne approche de la fracture numérique dans l’Union européenne

ÉVALUATION DES ÉTUDIANTS

. Participation et implication dans l’atelier (20 %)

. Un exposé individuel sur une technique de mesure (40 %)

. Un travail en groupe d’argumentation en faveur d’une mesure à l’échelle européenne (40 %)

PARTICULARITÉ DES SÉANCES

. Téléphones et ordinateurs portables totalement interdits : on dépose les armes à l’entrée, et on passe deux heures en restant concentré.


Laisser un commentaire