« Internet à l’heure de la disgrâce », Les Échos, 4 octobre 2010.

Péril pour la créativité et la pensée, fermeture et surveillance croissantes, réseaux sociaux douteux. Un réquisitoire à travers trois ouvrages en anglais.

Télécharger (PDF, 226KB)

 Inscrivez-vous au flux RSS

Cet article a 0 Commentaire

Réagir

Vous devez être enregistréPour laisser un commentaire