Liste des articles des Echos

  • Sur le revenu universel : trois orientations Un papier qui date peut-être, mais dont le contenu est de pleine actualité….
  • « Les nouvelles fractures des Etats-Unis mises à nu », Les Echos, 8 avril 2016 État-Unis : apartheid social et désobéissance civile
     
    Julien Damon
    Professeur associé à Sciences Po
     
    La virulence de la campagne présidentielle américaine détonne. Deux ouvrages, de deux auteurs influents, renseignent sur l’état d’esprit et l’état de l’union. Inégalités croissantes et mobilité sociale diminuée étiolent le rêve américain. L’American way of life est mise à mal par les régulations publiques intrusives. ...
  • « Allocation sociale unique : que faut-il unifier ? », Les Échos, 29 mars 2016 Allocation sociale unique : que faut-il unifier ?
     
    De nombreux projets politiques plaident en faveur d’une allocation sociale unique. L’unification des prestations s’avère extrêmement ambitieuse. Tour d’horizon des divers sujets qu’une telle volonté de simplification et de rationalisation suppose de traiter.
     
    L’idée d’une allocation sociale unique alimente déjà la campagne présidentielle naissante. François Fillon la propose dans son ...
  • « L’homme qui ne croit pas à la troisième révolution industrielle », Les Echos, 11 mars 2016 Le numérique ne casserait pas tant de briques…
     
    Julien Damon
    Professeur associé à Sciences Po
     
    La révolution numérique ne bouscule pas grand-chose. Aux conséquences réduites, dans les chiffres de la productivité comme dans la vie quotidienne, elle accompagne une période, qui va durer, de faible croissance. Une thèse iconoclaste, très documentée.
     
    Voici un gros (750 pages) et grand ...
  • « RSA et bénévolat : pourquoi pas ou n’importe quoi ? », Les Echos, 12 février 2016 RSA et bénévolat : n’importe quoi ou pourquoi pas ?
     
    Julien Damon
     
    Dans la famille des querelles autour du RSA, je demande la plus récente. Un département propose que le bénéfice du RSA soit conditionné à l’exercice de 7 heures hebdomadaires de bénévolat. Mais pourquoi pas s’écrient ceux qui veulent lutter contre l’assistanat et, plus largement, tous ceux qui ...
  • « Consommer et prévoir : deux activités à perfectionner », Les Echos, 8 janvier 2016  
    Consommer et prévoir : deux activités à perfectionner
     
    Julien Damon
    Professeur associé à Sciences Po
     
    L’économie comportementale, un alliage intellectuel d’économie et de psychologie, est à la mode. L’essentiel vise à mieux comprendre les comportements. Deux ouvrages, à signatures illustres et thèmes fascinants, portent sur la consommation et la prévision. Ils ont rencontré le succès outre Atlantique.
     
    Mieux ...
  • « L’Afrique : un chaos potentiel aux portes de la France », Les Échos, 19 novembre 2015 L’Afrique : un chaos aux portes de la France
     
    Un connaisseur du continent et des politiques d’aide au développement soutient que l’Afrique, singulièrement dans le Sahel francophone, est très mal partie. Avec des propositions fortes pour des constats chocs.
     
    Le monde s’est bercé, ces dernières années, d’un afro-optimisme que les tendances économiques, les inerties démographiques et les déflagrations ...
  • « En finir avec la pauvreté, c’est possible », Les Échos, 6 novembre 2015 En finir avec la pauvreté
     
    Julien Damon
    Professeur associé à Sciences Po
     
    Les Nations Unies ont adopté les nouveaux objectifs du développement durable (ODD). La communauté internationale s’engage pour éliminer la pauvreté, réduire les conséquences du changement climatique, garantir une éducation de qualité. Deux ouvrages en anglais proposent un panorama des dynamiques à l’œuvre et un cadre stratégique ...
  • « Seasteading, l’utopie flottante libertarienne », Les Échos, 14 août 2015 Seasteading : l’utopie libertarienne
     
     
    Des libertariens, partisans d’un libéralisme intégral, proposent d’établir des colonies permanentes sur des villes flottantes. Par seulement pour fuir l’Etat et l’impôt, mais pour sauver le monde. À grand renfort de nouvelles technologies et de principes libéraux.
     
    Au début du 16ème siècle, Utopie était, pour l’humaniste Thomas More, une île imaginaire dont les ...
  • « Masdar, oasis techno ou mirage vert ? », Les Échos, 12 août, 2015 Masdar : oasis technologique ou mirage vert ?
     
    Au cœur du désert, au royaume du pétrole, Masdar veut incarner l’économie et les technologies vertes. La ville, très loin du projet urbain abouti, concentre les financements, les innovations et les interrogations.
     
    Dans la famille des projets grandioses de ville durable, je demande la plus insensée. Censée un jour incarner ...
  • « Les palmes de sable de Dubaï », Les Échos, 6 août 2015 Les palmes de sable de Dubaï
     
    Décrit et vendu comme un rêve pour millionnaires et touristes du monde entier, Dubaï est décrié comme un cauchemar social et environnemental. Une utopie urbaine à deux faces que matérialise une des réalisations les plus spectaculaires : les îles artificielles en forme de palmes.
     
    Capitale de l’un des sept émirats des Émirats ...
  • « Sun City, ville privée pour seniors aisés », Les Échos, 4 août 2015 Sous le soleil de Sun City
     
    Réalisation et destination de rêve ou de cauchemar, Sun City est implantée depuis plus d’un demi-siècle en Arizona. Modèle de ville fermée, réservée aux personnes âgées, cette ville privée n’a rien d’anecdotique.
     
    Sun City (« La ville du soleil »), la première ville fermée destinée aux retraités, est née à ...
  • « Environnement : le climat est au changement », Les Échos, 19 juin 2015 Environnement : un climat de changement ?
     
    Julien Damon
    Professeur associé à Sciences Po
     
    Le changement climatique inquiète et fait couler de l’encre. Deux ouvrages anglo-saxons, différents dans le ton, convergent sinon dans les conclusions, du moins dans l’appel à l’action.
     
    L’action c’est maintenant
    Nicholas Stern compte parmi les économistes de grande envergue. Devenu Lord et Président de l’Académie Britannique depuis le ...
  • « La bureaucratie contre la vraie vie », Les Échos, 29 mai 2015 La bureaucratie contre la vraie vie
     
    Julien Damon
    Professeur associé à Sciences Po
     
    La bureaucratie, que l’on aurait pu croire moribonde, triomphe dans tous les domaines de nos existences. Il n’y a pas de solution évidente à l’extension du domaine de la norme. Une voie tout de même : réintégrer les vraies préoccupations des gens.
     
    La bureaucratie intégrale
    Dans un texte ...
  • « Les nouvelles guerres de sécession », Les Échos, 20 mars 2015 La tentation de la sécession
     
    De nouvelles tensions entre nations et régions s’affirment alors que s’étendent régionalismes et séparatismes. Dans ce contexte préoccupant, il est temps de fonder sérieusement la coopération territoriale et la décentralisation.
     
    Économiste original, spécialiste du développement territorial, Laurent Davezies s’inquiète des souhaits de sécession de diverses régions riches, Écosse, Catalogne, Flandre, Padanie. ...
  • « L’Etat peut, aussi, être votre ami pour la vie », Les Échos, 20 février 2015. Politiques sociales : universalité et incitations
     
    Julien Damon
    Professeur associé à Sciences Po
     
    Profitant à tous, les politiques sociales universelles sont les plus efficaces. Profitant à chacun, des démarches paternalistes d’incitation alimentent des perspectives innovantes. Des idées venues d’Angleterre dans deux ouvrages remarquables.
     
    Moins rejeter et moins cibler
    Le welfare c’est les autres. Les contribuables travailleurs d’un côté, les bénéficiaires ...
  • « Portrait de l’Amérique en 2050 », Les Échos, 29 janvier 2015. Les Etats-Unis reconfigurés
     
    Julien Damon
    Professeur associé à Sciences Po
     
    Les Etats-Unis connaissent des bouleversements structurels majeurs. Il n’en va ni de crise financière, ni de dette publique, ni de ressource énergétique. Le pays bifurque, sur le plan des classes sociales, et se transforme profondément, sur le plan de la diversité. Des classes sociales plus opposées, et des ...
  • “Le vélo, c’est bon pour le trou de la Sécurité sociale”, Les Échos, 17 octobre 2014 Vélo et révolution urbaine
     
    Julien Damon
    Professeur associé à Sciences Po (Master Urbanisme)
     
    Le vélo fait son retour dans les villes. Pistes cyclables, systèmes de libre-service (plusieurs centaines maintenant sur la planète), révisions du code de la route, policiers en VTT. Ce mode de déplacement, en France, reste cependant marginal, apprécié comme un loisir sportif ou décrié comme ...
  • “La France : 15 % des dépenses sociales mondiales”, Les Échos, 13 octobre 2014 La France est hyper-socialisée et hyper-endettée. Le constat sonne rabâché et les controverses à ces deux sujets ressassées. Une manière originale de présenter les problèmes est de souligner les proportions, en se comparant à l’échelle du monde. Il ne s’agit pas de fournir de nouvelles données détaillées (elles abondent) mais de fixer les idées (qui ...
  • “Accusé PIB, levez-vous !”, Les Échos, 6 juin 2014 Apprécier le PIB
    Julien Damon
    Professeur associé à Sciences Po (Master Urbanisme)
     
    On entend parler en permanence du PIB sans trop savoir de quoi il en retourne exactement. Ses sauts récents surprennent. Il en est allé ainsi, par révisions techniques, en Grèce en 2006 (+ 25 % en une nuit), au Ghana en 2010 (+ 60 %), au ...
  • “Refonder l’aide au développement”, Les Échos, 16 mai 2014 Refonder l’aide au développement
     
    Julien Damon
    Professeur associé à Sciences Po (Master Urbanisme)
     
    L’aide au développement doit-elle passer par des ressources supplémentaires, des réformes financières, des expériences locales ? Peut-être. Deux ouvrages insistent sur deux autres dimensions capitales : les droits des pauvres (qui devraient être les mêmes que ceux des riches) ; les données statistiques (qui devraient être de meilleure ...
  • « Le grand renversement démographique mondial », Les Échos, 18 avril 2014. Régression démographique

    Julien Damon
    Professeur associé à Sciences Po (Master Urbanisme)
     
    À la fin des années 1960, la supposée menace d’une bombe « P » (pour population) nourrissait des craintes très prononcées à l’égard de la surpopulation. Aujourd’hui c’est la bombe « D » (pour dépopulation) qui inquiète des experts, mais qui reçoit encore peu d’attention. Une question de fond est de ...

  • « La fin programmée des classes moyennes», Les Échos, 28 février 2014 L’
     
    Les perspectives sont grises pour les classes moyennes des pays riches. Aux Etats-Unis, l’économiste Tyler Cowen prévoit leur extinction en raison des conséquences de la révolution numérique. Au Royaume-Uni, le journaliste David Boyle annonce, mais de façon peut-être un rien prématurée, leur décès.
     
    Extinction américaine
    La situation des classes moyennes américaines, comprimées entre des riches plus riches ...
  • « La ‘datafication’ du monde », Les Échos, 7 février 2014 Digérer le déluge des données

    L’époque est, en anglais comme en français, aux « big data » et aux « smart cities ». Les performances des technologies numériques font miroiter un futur plus radieux et surgir, à raison, de grandes inquiétudes démocratiques. Deux ouvrages font le tour des progrès et des menaces. Des lectures judicieuses pour savoir mieux vivre, avisés ...

  • « Des corps sains dans des villes saines », Les Échos, 6 décembre 2013 Des corps sains dans des villes saines
    Julien Damon
    Professeur associé à Sciences Po (Master Urbanisme)
     
    Les villes contemporaines se préoccupent d’environnement et de qualité de vie. Alors qu’ils sont au cœur de nos existences quotidiennes, les réseaux urbains de gestion de l’eau et des déchets sont assez mal connus. Deux regards d’historiens sur les évolutions des statuts ...
  • « Kennedy, Churchill et l’avenir du monde », Les Échos, 22 novembre 2013 L’avenir par le passé, les données et la volonté
    Deux auteurs majeurs, d’extraction bien différente, proposent, afin de comprendre les années récentes et pour envisager les prochaines, d’en revenir à Kennedy et à Churchill, comme figures et étapes majeures (à critiquer ou pour s’en inspirer). Alan Greenspan affirme la possibilité d’améliorer la prévision économique tandis que ...
  • « L’avenir de nos sociétés passera par les grandes villes », Les Échos, 25 octobre 2013 Métropoles de compétitivité

    La métropole, en tant que construction juridique et réalités concrètes, pénètre le droit et le quotidien français. Échelle pertinente de nos vies réelles et unités compétitives de l’économie globale, les métropoles agglomèrent efficacement les personnes et les activités. C’est la thèse soutenue par trois récents ouvrages en anglais. Très pro-urbains.

    La révolution métropolitaine américaine
    Bruce ...

  • « Notre futur en trois dimensions », Les Échos, 11 octobre 2013. Regards vers le futur

     
    Quel avenir ? De la donnée, de la robotique, des organisations nouvelles. C’est ce qui ressort de trois ouvrages en anglais, aux origines et observations différentes, mais qui n’oublient pas de rappeler que ce sont les comportements contemporains qui font le monde de demain.

    Désillusions numériques
    Jaron Lanier est un drôle d’oiseau. Prophète et gourou ...

  • “Trois regards américains sur la sécurité du monde”, Les Échos, 14 juin 2013 Le thème de la sécurité campe aux premiers rangs des préoccupations et polémiques françaises. Au-delà des bisbilles hexagonales, trois ouvrages américains ouvrent sur l’efficacité des politiques de sécurité, sur l’histoire d’un mot maintenant très chargé, et sur les récentes décennies aux Etats-Unis. De quoi s’aérer, mais aussi de quoi s’inspirer ou s’inquiéter.

    La sécurité par la ...

  • ” Services publics : trois façons de réformer en profondeur “, Les Échos, 24 mai 2013 Réformer la sphère publique : trois voies
     
    L’heure française, en matière de politique publique, est à la fermeté budgétaire, à la modernisation de l’action publique (connue sous le sigle « MAP ») et au choc de simplification. Quelques principes et perspectives, pour nourrir ces ambitions, à partir de trois ouvrages en anglais.

    Information
    Pour le juriste américain John McGinnis, il est ...

  • “Une autre entreprise est-elle possible ?”, Les Échos, 8 mars 2013. Entreprise et société : les liaisons fructueuses
    Après avoir été à l’éthique des affaires et à la citoyenneté d’entreprise, la mode est à la responsabilité sociale des entreprises (RSE) et à de nouvelles tergiversations sur la place de l’entreprise dans la société. Pourtant le prix Nobel libéral Milton Friedman a bien prévenu : l’unique responsabilité des entreprises serait ...
  • “Les inégalités : un mal… ou un bien ?”, Les Échos, 11 janvier 2013. Les inégalités hantent les démocraties contemporaines, dont certaines vouent un culte à l’égalité. Le problème, sempiternel, ne date pas d’hier. Il serait particulièrement criant, dans ses conséquences politiques, aux Etats-Unis. La question des inégalités (in)justifiées n’est pas pour autant tranchée. Trois ouvrages en anglais, pour un tour d’horizon.
    Héritage de l’inégalité
    Du souffle dans l’étude des inégalités ! ...
  • “Les trois âges d’or de la classe moyenne”, Les Échos, 30 novembre 2012 Les classes moyennes ne sont pas forcément aussi neuves qu’on l’imagine. Aux Etats-Unis, peut-être encore plus qu’en France, elles sont au coeur du débat politique et économique. A l’échelle mondiale, leur affirmation dans les pays émergents révolutionne, entre autres, les perspectives de consommation. Trois ouvrages en anglais, pour une perspective large sur une question centrale.
  • « Internet : coulisses d’une révolution », Les Échos, 24 octobre 2012. Avant d’être virtuel et en ligne, Internet est fait d’infrastructures, d’investissements et de comportements. Trois récits en anglais au cœur de notre compagnon quotidien.
     

  • « La diversité au-delà des discours », Les Échos, 27 septembre 2012. Mixité (sociale) et diversité (ethnique) sont des mots courants du discours politique. Trois ouvrages américains pour des analyses contrastées d’un sujet majeur.
     

  • « Politique de la ville ou de l’accordéon », Les Échos, 28 août 2012 La politique dite de la ville ne concerne ni toutes les villes (toutes les communes ne sont pas concernées), ni toute la ville (car elle traite d’une « géographie prioritaire » de quartiers sensibles). Elle consiste, principalement, en mécanismes de ciblage des territoires. Le gouvernement, comme nombre de gouvernements précédents, vient d’annoncer sa volonté de « concentrer les ...
  • La guerre des générations L’éternel débat sur la justice générationnelle reprend de l’ampleur en raison des transformations familiales et des difficultés de la protection sociale.  Trois perspectives en anglais.
  • « Aimer – ou détester – les économistes », Les Échos, 26 avril 2012 Quel rôle les économistes ont-ils joué dans la crise ? Question récurrente depuis le choc des « subprime ». Trois ouvrages anglo-saxons rouvrent le débat.

     

  • « Idées neuves sur les inégalités », Les Echos, 15 mars 2012 Lorsqu’elle est visitée par des auteurs anglo-saxons, l’idée même d’égalité prend des aspects décoiffants. Démonstration ci-dessous.
  • « La marque Obama bouge encore », Les Échos, 9 février 2012. La présidentielle américaine de 2012 et la personnalité de Barack Obama inspirent toujours l’édition. Sera-t-il réélu ? Trois livres pour se faire une idée.
  • « Le juste et l’injuste », Les Échos, 2 février 2012. La justice sociale n’est pas seulement affaire de loi ou de morale. la science, l’apparence physique ou le comportement en sont aussi les déterminants.
  • « La violence n’est plus ce qu’elle était », Les Échos, 5 janvier 2012. Cela peut paraître contre-intuitif mais c’est scientifiquement étayé. Notre monde se pacifie. Dernières livraisons anglo-saxonnes sur cette bonne nouvelle.
  • « Les villes face aux défis du climat », Les Échos, 15 décembre 2011. Après l’accord à l’arraché du récent sommet de Durban, trois ouvrages en anglais sur les villes, laboratoires du changement climatique.
  • « L’enseignement demain », Les Échos, 3 novembre 2011. La réforme de l’école sera l’un des sujets majeurs de la prochaine élection présidentielle. Trois livres anglo-saxons pour réfléchir au sujet.
  • « Le nouveau visage du social », Les Échos, 13 octobre 2011. De quoi les politiques sociales de demain seront-elles faites ? Au-delà de la crise des finances sociales, quelques idées à partir de trois ouvrages en anglais.
  • « Dans les coulisses du cerveau », Les Échos, 1er septembre 2011. Les origines des comportements de l’homme sont une matière inépuisable pour les scientifiques. Trois ouvrages en anglais pour nous percer à jour.
  • « La ville durable, ce sont d’abord des habitants responsables », Les Échos, 3 août 2011. Ville durable, ville durable, ville durable. L’expression, assez neuve, irrigue les discours politiques, les publications scientifiques, les querelles d’experts et nombre de dispositions issues de la démarche Grenelle de l’environnement. Mais de quoi parle-t-on ?
  • « Qu’est-ce qu’un bon chef ? », Les Échos, 16 juin 2011. Savoir entraîner, décider et créer : telles sont les trois vertus d’un bon leader, selon les dernières recommandations de la littérature anglo-saxonne.
  • « Ils rêvent d’un autre monde », Les Échos, 19 mai 2011. Comment trouver un autre modèle de développement économique sans renoncer à la croissance ? Dernier état de la question dans la pensée anglo-saxonne.
  • « Des villes et des hommes », Les Échos, 28 avril 2011. A quoi doivent ressembler nos villes ? Jusqu’où s’étendront-elles ? Quelles sont leurs fonctions sociales ? Trois regards sur une urbanisation galopante.
  • « Travail, famille, conflits », Les Échos, 24 mars 2011. Concilier vie professionnelle, vie de famille et vie personnelle : un thème inépuisable, véritable enjeu de société avec, en première ligne, les femmes.
  • « Comment gérer les talents ? », Les Échos, 17 février 2011. Repérer les futures stars de l’entreprise, leur faire une place, les fidéliser, faire face à leur éventuelle révolte : trois livres de recettes pour gérer les talents.
  • « Le monde comme il sera en 2030 », Les Échos, 20 janvier 2011. L’année 2030 est la nouvelle ligne d’horizon des prospectivistes. Trois ouvrages nous dessinent le monde de demain.
  • « Les riches dans tous leurs états », Les Échos, 16 décembre 2010. Les hauts revenus font partout débat. Que dire des problèmes (ou bienfaits) qu’ils suscitent ? Réponses dans trois ouvrages en anglais.
  • « L’entreprise et le mal-être salarié », Les Échos, 2 décembre 2010. Relations de travail dégradées, désaffection, stress, suicides, tout va-t-il si mal dans le monde professionnel ? Réponses en trois ouvrages.
  • « L’économie dans tous ses états », Les Échos, 25 novembre 2010 Comment sont nés les économistes ? Quelles sont les idées vraies et fausses en économie ? La croissance est-elle prédéterminée ? Trois livres percutants.
  • « Internet à l’heure de la disgrâce », Les Échos, 4 octobre 2010. Péril pour la créativité et la pensée, fermeture et surveillance croissantes, réseaux sociaux douteux. Un réquisitoire à travers trois ouvrages en anglais.
  • « La France malade de son identité nationale », Les Échos, 30 septembre 2010. L’identité nationale fait couler beaucoup d’encre. Camaïeu compliqué de réalités historiques, la France, préoccupée (entre autres) d’immigration, d’Islam et de crise économique, débat de son passé, de ses valeurs, de son avenir.
  • « Les migrations, une chance pour le monde », Les Echos, 16 septembre 2010. D’actualité, les questions migratoires restent hautement polémiques. Trois ouvrages récents en anglais nourrissent l’image d’une immigration positive.
  • « La “monoparentalisation” de la pauvreté », Les Echos, 12 juillet 2010. Les évolutions de la pauvreté sont le thème d’une littérature spécialisée florissante. Elles font l’objet de décisions et de prises de position politiques, ainsi que de débats techniques nourris. On s’intéresse généralement à l’augmentation, aux mutations ou à la diminution (plus rarement) du phénomène. Certains problèmes spécifiques ont progressivement atteint l’agenda politique : enfants pauvres, travailleurs ...
  • « Modèles sociaux : convergences et divergences », Les Echos, 8 juillet 2010. L’heure, pour les différents modèles sociaux occidentaux, est, depuis des décennies, à la réforme. Quels sont les mouvements à l’œuvre ? Comment comparer ? Quelles perspectives ? Trois ouvrages en anglais pour quelques jalons et interrogations.
  • « Mutations automobiles », Les Echos, 10 juin 2010. L’automobile est symbole de liberté et symptôme à la fois de déclin et de potentiel de renouveau industriel. Son avenir peut être imaginé sur les plans du catastrophisme environnemental ou du futurisme technologique. Quelques ouvertures à partir de trois ouvrages en anglais.
  • « Le monde demain », Les Echos, 6 mai 2010. Les turbulences de l’actualité ne doivent pas décourager l’ambition de penser l’avenir. Quelques constats, opinions et scénarios contrastés à partir de trois ouvrages en anglais.
  • « Grandeur et déclin des villes », Les Echos, 1er avril 2010. Qu’est-ce qui rend une ville attractive ? Les pouvoirs publics doivent-ils s’en mêler ou pas ? Trois livres stimulants en anglais proposent des réponses contrastées.
  • « Comment mesurer et combattre la pauvreté », Les Echos, 4 mars 2010. 2010 est l’année européenne de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Trois ouvrages en anglais pour faire un tour d’horizon international des politiques qui cherchent à la réduire.
  • « Quand nous aurons 64 ans », Les Echos, 11 février 2010. Comment les actifs vont-ils pouvoir payer les pensions des inactifs ? Nous sommes à nouveau en plein dans ce débat en France. Observations et préconisations de trois ouvrages en anglais.
  • « Provocations sur l’éducation », Les Echos, 31 décembre 2009. Trois livres américains sur l’enseignement suscitent le débat. Les deux premiers, fort polémiques, devraient faire tomber certains pédagogues français de leur estrade.
  • « Climat de changement », Les Echos, 3 décembre 2009. A la veille de la conférence de Copenhague sur le changement climatique, trois ouvrages en anglais qui abordent cette grande préoccupation de manière très différente.
  • « On peut gérer l’innovation », Les Echos, 5 novembre 2009. Même pour l’Etat, cette affirmation est vraie. Trois livres en anglais pour s’en persuader.
  • « Foire aux solutions pour la couverture santé américaine », Les Echos, 1er octobre 2009. Avant même que Barack Obama ne lance sa grande et difficile réforme du système de santé, « think tanks » et économistes étaient à l’œuvre. Voici un florilège de leurs idées et propositions pour mieux protéger les Américains sans ruiner l’Amérique.
  • « Les inégalités redeviennent un sujet majeur », Les Echos, 3 septembre 2009. Les inégalités reviennent en tête de l’agenda politique et académique. Les recherches nouvelles publiées en anglais, pas toujours convaincantes, sont souvent décapantes.
  • « Piraterie, cannibalisme et corruption », Les Echos, 9 juillet 2009. Les universitaires abordent de plus en plus souvent des sujets originaux. Trois ouvrages anglosaxons traitent des pirates, des anthropophages et des bandits. Des lectures insolites pour l’été.
  • « Donner un capital à tous les jeunes », Les Echos, 7 juillet 2009. Dans « La Justice agraire », court essai publié en 1797, Thomas Paine proposait de verser une somme de 15 livres à tous les jeunes à l’âge de 21 ans, afin de faciliter leur « commencement dans le monde ». L’auteur devenait ainsi le précurseur de ce que l’on nomme aujourd’hui les dotations en capital pour les jeunes et qui sont à l’agenda des discussions ...
  • « L’Europe progresse-t-elle ou recule-t-elle ? », Les Echos, 4 juin 2009. L’Union est-elle déjà engagée dans un paresseux déclin ou progresse-t-elle lentement mais sûrement vers « l’unité dans la diversité » ? A trois jours des élections européennes, trois livres en anglais pour alimenter la réflexion et le choix.
  • « Objectif zéro intello précaire ? », Les Echos, 14 mai 2009. Intéressant parce qu’il dresse le portrait d’une réalité – la dévalorisation d’une partie du travail intellectuel et des diplômes -, ce livre ne propose pas de solutions très convaincantes.
  • « Homo oeconomicus va-t-il disparaître ? », Les Echos, 7 mai 2009. La rationalité de l’agent économique qui sommeille en chacun d’entre nous est sévèrement remise en cause. Il ne s’agit pas seulement de l’aveuglement collectif qui a débouché sur la crise que l’on sait. Certains économistes remettent désormais en question la théorie du choix rationnel (TCR). Ces trois livres en anglais en témoignent.
  • « L’aide au développement est-elle efficace ? », Les Echos, 9 avril 2009 Ne pas oublier les pays en voie de développement dans les plans anticrise. L’avertissement a été répété sur tous les tons. Mais sait-on bien les aider ? Polémique entre auteurs anglo-saxons.
  • « L’entreprise doit-elle faire le bien… ou du profit ? », Les Echos, 5 mars 2009 Alors qu’on parle de « refonder le capitalisme », trois livres en anglais pour se faire une opinion sur l’ISR – l’investissement socialement responsable – et la RSE – la responsabilité sociale d’entreprise.
  • « Nous sommes trop nombreux sur cette planète. Néanmoins… », Les Echos, 12 février 2009 La croissance démographique ampli?e les inquiétudes sur le climat, les ressources naturelles, l’alimentation, etc. Faut-il agir ou laisser faire et respecter la liberté de chacun de se marier (ou pas) d’avoir des enfants (ou pas) ? Trois livres en anglais sur ces sujets.
  • « Concilier travail, famille et vie personnelle, un rêve à la mode », Les Echos, 8 janvier 2009 La conciliation entre vie familiale et vie professionnelle est une aspiration qui monte partout et concerne au plus haut point les stratégies des ressources humaines au sein des entreprises. Une sélection de travaux anglo-saxons sur ce sujet.
  • « De l’avenir », Les Echos, 11 décembre 2008 L’avenir ne se prévoit pas. Il se prépare. Tel est probablement le principal enseignement de la prospective. De quoi demain sera-t-il fait ? Dans le détail, personne n’en sait rien. Un peu de rétrospective et d’imagination permet, cependant, d’éclairer le chemin, au moins d’en baliser les points importants.
  • « Zéro SDF, un objectif sensé », Les Echos, 1er décembre 2008 A nouveau, les SDF ponctuent l’actualité. La compassion, réveillée de manière plus ou moins spectaculaire chaque hiver, a permis la constitution d’un système de prise en charge dont l’objectif, flou, est de lutter contre l’exclusion. Il y a là une sorte d’obligation, morale, de moyens que se donne la collectivité. Une tout autre perspective est de se donner un objectif de résultat. Ce pourrait être ...
  • « Panser le capitalisme », Les Echos, 6 novembre 2008 Comment analyser la crise financière ? Comment « refonder le capitalisme » ? Quel peut être le contenu d’un nouveau Bretton Woods ? Voici trois ouvrages récents ou moins récents mais néanmoins prémonitoires qui peuvent être autant d’outils en cette période d’intense agitation intellectuelle. Ils rappellent tous trois quelques solides fondamentaux.
  • « Les économistes ont beaucoup à dire sur nous », Les Echos, 18 octobre 2008 Les économistes sont souvent décriés, particulièrement en période de tensions. Or, d’une part, tous les économistes ne s’intéressent pas aux marchés financiers et aux produits dérivés (loin de là). Et, d’autre part, sur nombre d’autres sujets qui vont des paradoxes de la vie quotidienne à la mesure des performances des institutions, ils ont beaucoup à dire.
  • « Du nouveau… dans l’innovation », Les Echos, 11 septembre 2008 L’innovation a quelque chose à voir avec l’intuition, l’invention, l’imitation, l’organisation. Des écrits savants la distinguent de tout un ensemble de notions proches, comme le progrès technique. Contentons-nous de considérer que le téléphone est une invention. Il devient innovation lorsque son utilisation se diffuse. Le grand homme de l’innovation, Joseph Aloïs Schumpeter, estimait que le moteur du  progrès résidait dans l’innovation. Devenir l’économie la plus innovante est un ...
  • « La mode du droit opposable », Les Échos, 18 août 2008. in Les Echos n° 20237 du 18 Aout 2008 • page 10

    L’opposabilité est en vogue. La mise en oeuvre concrète du droit au logement opposable _ désigné sous l’acronyme « Dalo » _ occupe les esprits et les ministres. Parallèlement se précise le projet d’un droit à une garde opposable pour l’accueil des jeunes enfants. Baptisons-le « Dago ». Dans la mesure ...

  • « L’Homo urbanus », Les Échos, 3 juillet 2008 L’année 2008 signe une inflexion dans l’histoire de l’humanité. La population urbaine devient majoritaire. Un être humain sur deux, soit environ 3,3 milliards de personnes, habite désormais en ville (même si les définitions nationales de la ville varient fortement). Ils n’étaient qu’un sur dix au début du XXe siècle. En un mot, comme en cent, l’Homo sapiens devient Homo urbanus.
  • « Le bonheur, le grand retour », Les Échos, 5 juin 2008 Le bonheur n’est pas une idée neuve en économie. Le sujet rencontre un intérêt croissant de la part d’experts et de responsables politiques en quête de nouveaux objectifs pour l’action publique et d’indicateurs alternatifs aux traditionnels agrégats économiques. Croissance, revenus monétaires et PIB sont comme l’argent. Ils ne rendent pas nécessairement heureux. Surtout, ils ne rendent pas compte de la richesse humaine dans toute sa densité, ...
  • « L’art de la performance », Les Échos, 15 mai 2008 La littérature sur le management est pléthorique. On peut trouver quelques pépites, loin des manuels de « prêt-à-manager ». Des textes qui reviennent aux fondamentaux et attaquent frontalement son enseignement.
  • « Pauvreté, qualité, domesticité : trois questions d’emploi », Les Échos, 17 avril 2008 C’est peu dire que l’emploi est un sujet d’importance. Les comparaisons internationales nous renseignent sur la situation des travailleurs dits pauvres. A l’échelle européenne, la problématique de la « qualité » de l’emploi s’affirme. La place des services et de l’activité féminine explique enfin les grands écarts entre les mondes du travail européen et américain.
  • « Pour une réforme radicale de la formation professionnelle », Les Échos, 3 mars 2008 La formation professionnelle représente, dans son inouïe complexité, environ 26 milliards d’euros de dépenses annuelles. La population active est d’environ 26 millions de personnes. Il en ressort simplement que la formation professionnelle représente 1.000 euros par an par actif.
  • « 1 875 euros mensuels de dépense publique par SDF », Les Échos, 10 mars 2008 Le gouvernement vient d’annnoncer 250 millions d’euros supplémentaires pour la prise en charge des SDF. Et les associations, gestionnaires de ces services de prise en charge, de rétorquer qu’il s’agit d’un plan manifestement insuffisant, voire d’une provocation. La somme est pourtant absolument considérable. Tentons d’y voir clair.
  • « Mariage et famille : trois visions de l’individualisme », Les Échos, 6 mars 2008 Tenter de comprendre la culture de l’autre nous oblige à remettre en question notre propre vision de l’universalité.
  • « Ghettos aux États-Unis et en France », Les Échos, 7 février 2008 La comparaison de la« ceinture noire » américaine et de la « ceinture rouge » française est discutable. Aucune ville européenne n’a jamais connu le niveau de concentration de pauvreté et de ségrégation raciale typique des métropoles américaines. Il n’y a probablement pas d’équivalent européen au ghetto américain. Cependant, la situation change. Les villes européennes connaissent les problèmes qui affectent traditionnellement les villes américaines.
  • « Revenu universel et dotations en capital : trois orientations », Les Échos, 15 décembre 2007 L’idée d’un revenu universel apparaît ponctuellement dans les réflexions et propositions politiques. Ses formes varient selon les projets. Avec un tel outil, certains veulent compléter le système public de redistribution. D’autres souhaitent le réorienter. D’autres encore y voient un recours pour supprimer l’Etat providence.
  • « Politiques sociales : trois voies vers plus d’efficacité », Les Échos, 15 novembre 2007 Une fois par mois, Julien Damon, chef du service des questions sociales au Centre d’analyse stratégique et professeur associé à Sciences po, décrypte pour « Les Echos » trois ou quatre ouvrages anglo-saxons regroupés autour d’un thème dominant de l’actualité. Il commence par les politiques sociales, sujet récurrent de polémiques et d’interrogations sur leurs performances, leur légitimité et leur avenir.

Cet article a 0 Commentaire

Réagir

Vous devez être enregistréPour laisser un commentaire