Cours HEC – Ville et Société – Présentation

Présentation
Ce cours est une introduction aux questions urbaines et aux questions sociales. Débutant par l’analyse du mouvement planétaire d’urbanisation, le cours se terminera sur la question des sans-abri. Il permettra d’aborder les problématiques de pauvreté, de transformation familiale, de ségrégation et de logement.

Objectifs pédagogiques
Balayant de façon aussi synthétique que panoramique six thèmes, les séances visent à fournir aux étudiants les informations, données et références sur les évolutions urbaines et sociales contemporaines.

Format
À chacune des séances, il s’agira de faire le point, d’une part, sur la situation et sur la manière de l’aborder (définition, quantification) et, d’autre part, sur les politiques publiques à l’œuvre en la matière.

Méthodes pédagogiques
Présentation par l’enseignant – Discussion des situations et des politiques avec les étudiants

Travail personnel
Les étudiants doivent préparer les séances, à partir des documents qui sont placés dans un dossier réservé au cours sur ce site www.julien-damon.com

Deux contraintes particulières
Les étudiants doivent travailler les séances au préalable (exercice essentiel) ;
Les téléphones portables sont INTERDITS pendant les séances.

Évaluation
Participation/implication : 50 %
Un essai de 10 000 signes à partir d’une question (liste distribuée à la première séance – voir rubrique Travaux des étudiants)

Liste des cours

« La ville durable, ce sont d’abord des habitants responsables », Les Échos, 3 août 2011.

Ville durable, ville durable, ville durable. L’expression, assez neuve, irrigue les discours politiques, les publications scientifiques, les querelles d’experts et nombre de dispositions issues de la démarche Grenelle de l’environnement. Mais de quoi parle-t-on ?

Télécharger (PDF, 211KB)

« Le triomphe de la cité. Les atouts économiques de la ville selon Edward Glaeser », Esprit, n° 6, 2011, pp. 168-173.

Alors que l’urbanisation continue à partout progresser, en termes de consommation des espaces et, surtout, de mœurs et modes de vie, les villes sont l’objet de toutes les attentions. Quelles priorités dans leur gestion ? Quelles formes urbaines privilégier ? Qu’attendre de ces créations humaines longtemps décriées et maintenant célébrées, notamment pour leur créativité et leur dynamisme économique ?

Télécharger (PDF, 238KB)

« Les villes face aux défis de l’attractivité. Classements, enjeux et stratégies urbaines », Futuribles, n° 367, 2010, pp. 25-46.

Depuis une décennie, la notion d’attractivité fait florès dans les approches consacrées aux territoires comme dans les discours des élus et les travaux des experts. L’attractivité peut a priori apparaître comme une notion fourre-tout donnant lieu à un florilège d’indicateurs de toute sorte et à un nombre désormais impressionnant de palmarès dont la cohérence n’est pas toujours évidente. Mais ne s’agit-il que d’un mot-valise à l’usage d’un marketing urbain de circonstance ou, au contraire, d’un nouveau concept indispensable à l’évaluation de la performance et de la dynamique des territoires ?

Télécharger (PDF, 602KB)

« Faut-il craindre la privatisation des villes ? », Alternatives économiques, n° 285, novembre 2009, pp. 78-81.

Les « gated communities », ces résidences fermées américaines, incarnent un mouvement de fermeture et de privatisation de la ville. Sous diverses appellations et à travers des réalisations disparates, elles ont pris place depuis une dizaine d’années dans le paysage urbain, dans les catalogues des promoteurs immobiliers, et, surtout, dans le débat public. Vendus comme des îlots de tranquillité et décriés comme des symboles d’une fracture sociale et spatiale, ces ensembles clos et sécurisés d’habitations se retrouvent un peu partout dans le monde. Les situations américaines et dans les pays en développement n’ont pas grand-chose à voir avec la France. Leur essor, même dans le contexte français, traduit toutefois des dynamiques plus profondes, vers davantage de ségrégation.

Télécharger (DOC, 78KB)